Catégories ACTUALITÉS, LA RÉUNION

La Saga du Rhum


La Saga du Rhum

La Saga du Rhum

Installée au cœur de la plus ancienne distillerie familiale de l’île, toujours en activité aujourd’hui, la Saga du Rhum est située à Saint-Pierre de la Réunion, aux Portes du volcan et du Sud sauvage.

Unique musée dédié aux rhums de l’île de la Réunion, son parcours de visite vous transporte dans une aventure historique, culturelle et sensorielle mêlant l’histoire d’une île à celle de ses habitants et à cette production traditionnelle.

« Regards croisés entre une île, des hommes, une production »

Une invitation à vivre pleinement l’histoire du rhum à la Réunion.

VISITEZ :

Epopée de la canne

Dès le parvis de la Saga du Rhum, le décor est dressé. Un damier de variétés de cannes anciennes, aux noms sucrés et évocateurs, fait face à un alignement de tonneaux : c’est que, depuis des millénaires, la canne offre au Monde une boisson appréciée, le rhum.

Dès le 17e siècle, période à laquelle sa présence est attestée à la Réunion, la canne à sucre fournit aux premiers habitants son jus sucré, ingrédient principalement utilisé pour la fabrication d’une boisson fermentée appelée « fangourin ». Au fil des siècles et des améliorations apportées à son élaboration, le fangourin devient arack, guildive puis rhum.

Avec l’industrialisation sucrière au début du XIXe siècle et la multiplication des usines sucrières, le jus sucré est utilisé prioritairement pour la fabrication du sucre. Les distilleries utilisent alors un résidu de la cristallisation du sucre, la mélasse pour la fabrication du rhum traditionnel de sucrerie.

Seules deux distilleries à la Réunion, dont celle de la famille Isautier, continuent à produire du rhum agricole, directement élaboré à partir du jus de canne.

Le moulin

une pièce exceptionnelle…

Installé à l’origine au coeur de la Distillerie de la Jamaïque à Saint-Denis, cet authentique moulin à broyer la canne à sucre date des années 1940.

Il trouve sa place au sein de la distillerie Isautier à la fin des années 1960 et sera en activité jusqu’à la fin des années 1980.

Un film d’archives datant de 1987, illustre son fonctionnement.

Elément incontournable du patrimoine industriel réunionnais, ce moulin complet, unique sur l’île, a été conservé à son emplacement d’origine. Il s’inscrit logiquement dans la collection permanente du musée.

Informations techniques : Cet ensemble comprend une machine à vapeur, 1 défibreur, trois moulins, une rampe à bagasse. Broyage de 5 tonnes de cannes /heure.

La distillerie

L’art de la fabrication du rhum

Qu’il soit produit à partir du jus de canne ou de la mélasse, l’élaboration du rhum répond à un savoir–faire qui se transmet depuis plusieurs générations.
Le parcours de la Saga du rhum vous entraine au cœur de la plus petite distillerie de l’île, de dimension familiale, créée en 1845 et toujours en activité : la distillerie ISAUTIER.

Durant la campagne sucrière, d’août à décembre, la distillerie est particulièrement en effervescence et vos sens en éveil : la mélasse fraîchement débarquée des usines sent la réglisse, l’eau ruisselle sur les cuves chaudes de fermentation, les vapeurs d’alcool s’échappent des colonnes à distiller … une invitation à vivre et à ressentir l’effort de ces hommes qui ont fait et qui font le rhum.

Le reste de l’année, la distillation à l’ancienne, dans l’alambic, de fruits macérés dans le rhum permet d’obtenir des concentrés de saveurs (alcoolats), utilisés pour aromatiser les punchs et rhums arrangés, autres spécialités de la famille.

Le rhum et La Réunion

Une histoire intimement liée

L’aventure vous conduit dans un espace didactique offrant au visiteur un regard croisé entre une île, des hommes et une production. Une fresque chronologique, largement illustrée par des documents d’archives, des objets patrimoniaux, des commentaires de réunionnais…, vous invite à vivre l’histoire de l’île du début de son peuplement à aujourd’hui.

Par ses différentes approches qui tissent le lien entre l’histoire, la culture, les techniques, l’industrie et la dimension sensorielle du rhum, la Saga du Rhum a pour ambition de promouvoir l’histoire de La Réunion à travers une production traditionnelle antérieure à celle du sucre : le rhum.

L’espace se prête également aux visites plus rapides grâce à son parcours synthétique, reprenant les moments forts de l’histoire du rhum réunionnais.

Quelques repères historiques :
- 1665 : Colonisation définitive de l’île Bourbon –
- Utilisation du jus de canne pour la fabrication d’un alcool, le fangourin.
- 1704 : Premiers alambics à la Réunion
_Début 19e siècle : le rhum a droit de cité en France. On en consomme dans les cafés.
- 1815 : Création de la 1er distillerie moderne par Charles Panon-Desbassyns et début de l’industrie sucrière. L’industrie du sucre va mobiliser toutes les cannes disponibles. La production d’alcool ne se fait plus pratiquement qu’à partir de résidus de la fabrication du sucre.
- 1832 : arrivée de Louis ISAUTIER à l’île de la Réunion. Son frère Charles le rejoindra deux ans plus tard.
- 1842 : 125 sucreries et 6 guildiveries à la Réunion
- 1845 : Création de la Maison ISAUTIER.
- 1848 : abolition de l’esclavage
- 1865 : Décès de Charles ISAUTIER et reprise des affaires par sa veuve Antoinette ORRE qui donne une dimension internationale au rhum de la famille
- 1914 – 1918 : première guerre mondiale : essor des rhums des colonies. On assiste alors à une course à la production : utilisation des rhums pour la fabrication d’explosifs, usages hospitaliers et pharmaceutiques. Grande consommation des troupes également.
- 1922 : Etablissement des contingentements réglementant les exportations de rhums coloniaux vers les marchés métropolitains.
- 1928 : 31 distilleries à la Réunion dont 16 indépendantes des sucreries.
- 1939 – 1945 : la France occupée ne peut plus recevoir de rhums d’outre-mer. Blocus quasi complet de la Réunion.
La Réunion ne compte plus que 14 sucreries-distilleries à la fin de la guerre.
- 1940 : Il ne reste qu’une seule distillerie indépendante : celle de la famille Isautier
- 1946 : Départementalisation
- 1972 : Création du Groupement d’Intérêt Economique pour la commercialisation des rhums. Il est à l’origine de la création du rhum « Charrette ».
- 1988 : Mise en vente de la pile plate (petite flasque de 20cl) pour stopper la vente au détail dans les petits commerces.
- 2006 : Afin de lutter contre l’alcoolisme, le degré d’alcool de la pile plate est réduit à 40° (au lieu de 49° auparavant)
- 2008 : Inauguration de la Saga du Rhum, fruit de la collaboration des trois distilleries en activité sur l »île.
- 2014 : Trois distilleries en activité à la Réunion : Savanna, Rivière du Mât et Isautier

Du rhum aux rhums

Forts de 300 ans d’histoire, les trois distilleries de l’île perpétuent aujourd’hui un savoir-faire traditionnel tout en vivant une véritable révolution et un pari sur l’avenir.

L’accent est résolument mis sur la qualité et la finesse du produit fini. Rivalisant de créativité, chaque distillerie décline sa propre gamme de rhums, élaborés avec le plus grand soin dans les distilleries et les chais. De nombreuses distinctions récompensent régulièrement les efforts des producteurs.

L’espace dégustation de la Saga du rhum vous permettra de découvrir, de manière privilégiée, ces produits d’exception et d’apprécier la large palette aromatique des rhums agricoles, traditionnels, rhums vieux, rhums arrangés, punchs…. de La Réunion.

Cette dégustation est réservée aux adultes de plus de 18 ans. A consommer avec modération.

 

À bientôt.


La Saga du Rhum est labellisée Qualité Tourisme Réunion, Tourisme & Handicap. Elle est lauréate des Trophées de l’accessibilité 2014.

Chemin Fredeline, 97410, Réunion

informations@sagadurhum.fr / +262 262 35 81 90

www.sagadurhum.fr/fr_sommaire.html


Retrouvez encore plus d’idées de sorties sur l’application

Disponible sur AppStore & GooglePlay

 Tous vos loisirs sont sur l’application Hobby Place, 

Votre guide des loisirs pour vos week-ends, vacances et séminaires en France

Nous suivre sur FacebookInstagram 
www.hobbyplace.io

Aucun commentaire

Laisser un commentaire